Barrages-grands écrans - Un exemple déplorable

27.07.2006 - Courrier lecteurs

La consommation d'électricité ne cesse d'augmenter. En 2005, la Suisse en a importé plus qu'elle n'en a exporté, ce qui n'était pas arrivé depuis 1910.

Le climat continue de se réchauffer, les glaciers reculent, l'Eiger transpire et commence à s'écrouler. Plus de la moitié des espèces animales sont menacées de disparition. Il n'y a plus un seul kilomètre carré avec une obscurité naturelle en Suisse... Tous ces phénomènes sont liés, et sont la conséquence de notre mauvaise gestion des ressources naturelles pétrole, sol, énergie, etc..

Notre société actuelle n'est pas durable, c'est un fait, mais pas une fatalité. Selon l'Agence suisse pour l'efficacité énergétique SAFE, nous pourrions réduire notre consommation d'électricité de 40% sans perte de confort en utilisant des appareils efficaces, et donc nous passer des centrales nucléaires et thermiques.

Est-ce bien cohérent d'éclairer un barrage ou un château au milieu de la nuit, et de demander aux gens d'acheter des ampoules économiques? N'est-ce pas le rôle des collectivités publiques et des producteurs d'énergie de montrer l'exemple?

Arnaud Zufferey,
Ingénieur dipl. EPFL, Sierre